La durabilité, plus qu’un enjeu, une responsabilité

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Alors que la pandémie de la COVID-19 regagne en vigueur, Pierre-Antoine VILLANOVA, considère que cette crise inédite doit conduire au sursaut collectif en faveur d’un développement conciliant l’économie avec la durabilité sociétale et environnementale.

Persuadé que les acteurs privés doivent s’engager pour contribuer à cette ambition, le dirigeant insulaire plaide pour un passage à l’acte via des actions concrètes.


Pierre-Antoine VILLANOVA est le Directeur Général de la compagnie maritime Corsica Linea.

Plus encore que tout autre événement, la crise de la COVID-19 nous rappelle combien il est de notre responsabilité collective de réussir le tournant de la transition énergétique et de ce qui relève d’une véritable mutation sociétale. A cet égard, nous sommes aussi, nous, chefs d’entreprises insulaires, détenteurs d’une partie de la solution et avons une obligation d’inventivité. 

Satisfaction client, transition environnementale et engagement sociétal : un triptyque déterminant pour surmonter cette crise.

Chez CORSICA linea, un triptyque guide notre action quotidienne : satisfaction client, transition environnementale et engagement sociétal. A mon sens, il constituera un élément déterminant dans notre capacité collective à surmonter cette crise et à assurer la reprise économique.

A terme, c’est bien d’un nouveau modèle de prospérité qu’il s’agit de construire ensemble – acteurs privés, publics, société civile, monde associatif, etc.

A terme, c’est bien d’un nouveau modèle de prospérité qu’il s’agit de construire ensemble – acteurs privés, publics, société civile, monde associatif, etc.

Alors comment faire ? Comment ne pas tomber dans le piège de l’immobilisme face à ce qui pourrait demeurer à l’état de concept ? Il y a bien évidemment de nombreuses manières de répondre à l’ampleur de ce défi collectif. Être en éveil sur les pépites de créativité et les initiatives qui nous entourent, s’engager dans des chantiers concrets, faisables, réalistes, à la mesure des capacités de chacun et de chaque structure, telle est, à mes yeux, l’une des voies possibles.

Pour une entreprise comme CORSICA linea, cela se traduit par un faisceau d’actions et de projets qui (ré)concilient performance économique, durabilité sociétale et environnementale, satisfaction de ses clients.

Nous avons ainsi engagé un vaste plan d’investissement à hauteur de 180 millions sur 2019/2020, tout en opérant le choix stratégique d’un mix énergétique inédit fondé sur une combinaison de technologies et d’innovations – électrification à quai et traitement des fumées pour 3 de nos navires, achat d’un premier navire neuf propulsé au Gaz Naturel Liquéfié, avec une livraison prévue en 2022.

Contribuer à la redynamisation de l’écosystème local

Nous construisons également, jour après jour, un réseau de partenaires commerciaux et industriels locaux, pour développer la création de valeur ajoutée. L’exemple le plus parlant est sans doute la profonde mutation de notre restauration à bord, qui a connu un grand coup d’accélérateur durant l’été pour parvenir à une carte 100% locale, élaborée à bord de nos navires dans le respect de la saisonnalité et à partir de produits issus soit de l’agriculture corse, soit d’artisans corses.

Développer la filière maritime insulaire : des emplois et des compétences pour notre jeunesse

Cela passe enfin par la promotion du pavillon français, qui va de pair avec le développement de la filière maritime insulaire. Que ce soit dans le cadre de partenariats avec le Lycée Maritime de Bastia, l’Ecole nationale de la marine marchande et l’Académie de Corse, ou dans celui d’actions communes ciblées avec des structures telles que Pôle emploi, notre maître-mot est celui de la sensibilisation aux métiers du transport maritime et de la navigation. En tant que premier employeur de marins français en Méditerranée, il est important que cette « maritimisation » des esprits et des parcours s’opère aussi bien en direction de nos jeunes que des conseillers Pôle emploi et des demandeurs d’emploi, via des visites de navires, des présentations, une pratique renforcée de l’alternance, etc. Car nos métiers, synonymes de formations et de compétences à haute valeur ajoutée, sont aussi les métiers de demain dans une île qui, ne l’oublions pas, est traditionnellement tournée vers la montagne.

Développer l’emploi en harmonie avec la préservation de nos territoires est un défi : soyons réalistes, relevons-le !

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Les derniers
articles publiés

"Opération Caddie" pour les étudiants le 7 avril à Corte

"Opération Caddie" pour les étudiants le 7 avril à Corte

L’Aitu Studientinu et à Ghjuventu Indipendentista unissent leurs forces ce mercredi 7 avril en organisant une opération de collecte de…
INSEME organise des groupes de parole avec la CAPA

INSEME organise des groupes de parole avec la CAPA

A partir du 29 mars, tous les derniers lundis du mois, les personnes qui font face à la maladie et…
Dernière ligne droite pour le "Challenge Innovation"

Dernière ligne droite pour le "Challenge Innovation"

Initié par la Fondation de l’Université de Corse en 2014, le Challenge Innovation est un concours d’idées dédié à l’innovation qui rassemble…